Choisissez votre langue

Département de développement de couvoir

Fumigation (1): how formaldehyde can affect hatchability

Fumigation with formaldehyde is a widespread and highly effective tool in the battle against contamination by viruses, bacteria and mould in hatcheries. However, it is not entirely without risk for the developing embryo, and a number of conditions (timing, ventilation, humidity, and temperature) need to be met in order to avoid that the gas adversely affects your hatchability. In a series of articles, we will explain why formaldehyde may reduce hatchability, look at methods of improving all aspects of the practice of fumigation and investigate alternative solutions.

Ventilation in the setter

Which is the dominant element for ventilation control: CO2 or humidity?

Stockage des œufs: bonnes pratiques

À leur arrivée au couvoir, les œufs sont en principe stockés durant plusieurs jours avant le début de l'incubation. Ce laps de temps s'étend de 0 à plus de 20 jours. Pour réduire la mortalité embryonnaire et optimiser le taux d'éclosion ainsi que la qualité des poussins, il est essentiel de mettre en place les meilleures conditions possibles dans la salle de stockage des œufs. Le stockage des œufs est destiné à interrompre provisoirement le développement de l’embryon, jusqu'au démarrage de l'incubation. S'il n'est pas effectué correctement, le taux de mortalité prématurée sera plus élevé, ce qui est souvent faussement associé à des œufs stériles. Cet article s'intéresse aux deux paramètres les plus importants du stockage des œufs, à savoir la température et l'humidité.

Optimisez votre performance de couvoir à travers des essais comparatifs

La seule véritable manière d'obtenir des résultats de couvoir optimaux et de s'assurer qu'ils sont intégrés dans la chaîne du processus est de réaliser des essais comparatifs. En conséquence, il est primordial que ces essais soient réalisés avec rigueur et efficacité. Nous énumérons dans cet article quelques éléments clés pour des essais comparatifs réussis.

Équilibre du chargement de l’incubateur

Il est parfois inévitable de charger des œufs provenant de troupeaux différents dans un même incubateur. Eviter des variations de température à l'intérieur de l'incubateur est un facteur clef pour obtenir un bon taux d'éclosion et une bonne uniformité de poussins.

Comprendre l’œuf à couver

Pendant de nombreuses années, l'éclosoir a été considéré comme une simple machine de « finition ». Cependant, des recherches entreprises par Petersime ont montré que l'éclosoir peut améliorer et optimiser ce qui avait déjà été accompli dans l'incubateur, entraînant des gains en termes d'uniformité, de qualité, de taux d'éclosion et de performances post-éclosion. Ceci nécessite une bonne gestion de programme d’incubation.

Incubation avec mesures manuelles de la température de coquille d’œuf

La température est le paramètre le plus important d'incubation. Donc, permettre à la température de coquille d'œuf d'imposer la température de l'air durant l'incubation constitue indéniablement un excellent mode de fonctionnement. Dans les couvoirs fonctionnant avec des machines ligne S, l'OvoScan™ de Petersime procède automatiquement et avec précision aux mesures, calculs et adaptations nécessaires dus à la température de coquille d'œuf, et ce, sans ouvrir les portes de l'incubateur. Si vous ne disposez pas de l'option OvoScan™ dans votre couvoir, vous pouvez également procéder aux mesures des températures de coquilles d'œufs manuellement. Lisez la procédure pour obtenir des résultats optimaux et limiter au maximum les dommages aux embryons. 

Les avantages du système de perte de poids non linéaire

L'un des principaux avantages de l'incubation à chargement unique est la possibilité d'utiliser le système de perte de poids contrôlée non linéaire, dans lequel la ventilation de l'incubateur est réduite durant les 9 premiers jours et augmentée durant les 9 jours suivants. Cet article explique comment ce système fonctionne et pourquoi il est si avantageux. 

Configurer le programme de température de votre incubateur

Le programme standard de température Petersime OvoScan™ constitue un point de départ « sûr » pour une incubation classique. Il permet d'obtenir de bons résultats d'éclosion avec une très bonne qualité de poussins. Cependant, il ne constitue pas forcement le profil optimal pour tous les types de bande, âges, temps de stockage et autres facteurs susceptibles d'influencer le développement embryonnaire, la croissance et la qualité générale des poussins. Configurer le profil de température optimal pour votre couvoir n'est possible qu’avec une analyse de données spécifiques au site, couplé à l'expertise du chef de couvoir (ou du spécialiste de l'incubation de la société). Cependant, certains principes de base doivent toujours être pris en compte.

Choix d’une température de l’air adéquate dans l’éclosoir après le transfert

Dans des articles précédents, comme "Comprendre l'œuf à couver" et "Attention, fragile ! transfert des œufs", nous avons abordé le processus d'incubation et les effets de choc physique pendant le transfert entre l'incubateur et l'éclosoir. Toutefois, il y a un autre facteur qui joue un rôle important en termes de taux d'éclosion et de qualité de poussins : il s'agit de la transition thermique entre l'incubateur et l'éclosoir.

Mise à jour des profils de CO2NTROL™ pour ligne S

Depuis plusieurs années, les systèmes Embryo-Response Incubation™ de Petersime ont permis une amélioration significative du taux d'éclosion, de la qualité des poussins et de la performance post-éclosion. Le système CO2NTROL™ est l’un des facteurs clés qui est installé par défaut dans toutes les configurations des incubateurs et des éclosoirs ligne S. Grâce aux récents essais de terrain et aux recherches, on a pu affiner les profils d'incubation de Petersime au niveau du CO2. Ceux-ci se basent sur deux objectifs : réduire la mortalité précoce pendant l'incubation et améliorer le rendement des poussins. Le rendement des poussins se mesure en pourcentage du poids du poussin d’un jour par rapport au poids de l'œuf.   

Incubation avec une densité d’œufs plus élevée

L'industrie avicole a connu de nombreux changements en relativement peu de temps, mais aucun de l'ampleur de l'augmentation de la capacité moyenne d'un couvoir. Il y a seulement quelques années, un couvoir était considéré comme important à partir d'une capacité d’incubation d'1 million d'œufs par semaine ; ce seuil est aujourd'hui passé à 2, 4, voire 6 millions d'œufs par semaine. Cette croissance s'accompagne de nouvelles exigences, notamment une réduction des coûts d'investissement, de la maintenance et des dépenses d'achat de terrains. Une solution consiste donc à augmenter la densité d'œufs des incubateurs.

Traitement par chauffage pendant le stockage

Dans le processus d'incubation des œufs à l'échelle industrielle, le stockage des œufs est un facteur clé qui ne peut être ni ignoré, ni évité. De longues durées de stockage (7 jours ou plus) conduisent cependant inévitablement à une baisse significative du taux d'éclosion. Pour comprendre pourquoi le traitement par chauffage peut partiellement restaurer les pertes du taux d'éclosion provoquées par le stockage des œufs, ainsi que les limites de cette méthode, la biologie des processus embryonnaires initiaux doit être examinée en détail.

Application commerciale de traitement par chauffage pendant le stockage

Le mois dernier, nous expliquions pourquoi de brèves périodes de traitement thermique en cas de périodes de stockage prolongées étaient bénéfiques au développement embryonnaire précoce, en nous concentrant sur le fondement biologique. Dans cet article, nous mettons cette connaissance en pratique : comment ce traitement peut-il être introduit avec succès dans un couvoir moderne ?

Élimination responsable des déchets de couvoir

L'industrie du poulet continue sa progression à l'échelle mondiale, de même que le volume des déchets de couvoir : débris de coquilles et duvet, œufs stériles, embryons morts, poussins réformés, fluides de l'œuf mais aussi eaux souillées lors du nettoyage et de la désinfection des équipements et des salles de travail. Ces dernières années, la hausse des coûts d'élimination des déchets, les réglementations environnementales et la sensibilisation du public ont contraint les couvoirs à trouver de nouvelles solutions de gestion des déchets durables. Plusieurs possibilités s'offrent aux chefs de couvoir pour transformer leurs déchets en des produits valorisés, tels que le compost, l'engrais, les agents de chaulage pour l'amendement des sols, le biogaz, les produits médicaux et les aliments pour animaux. Cet article étudie quelques-unes de ces options.

Incubation des œufs de cane sans retrait de la cuticule

Le retrait de la cuticule est une pratique courante dans l'incubation des œufs de cane. Cependant, ce retrait implique un risque plus élevé de contamination, lequel peut éventuellement avoir un impact très négatif sur les résultats du couvoir. Le système Dynamic Weight Loss System™ de Petersime constitue une alternative pour l'incubation des œufs de cane en rendant inutile le retrait de la cuticule, ce qui réduit par la même occasion le risque de contamination.

BioStreamer™ Re-Store: Impressionnantes performances d’éclosion et de post-éclosion sur le terrain

Le BioStreamer™ Re-Store réchauffe les œufs pendant de courtes périodes durant le stockage afin de réduire les pertes en termes de taux d'éclosion et de qualité des poussins causées par des périodes de stockage prolongées. Récemment, plusieurs essais avec le BioStreamer™ Re-Store ont été réalisés dans un couvoir commercial pour la souche chair. La performance d'éclosion et de post-éclosion a été étudiée, et les résultats sont très positifs. Cela confirme donc le potentiel de cette technologie de traitement thermique.

BioStreamer™ Re-Store réduit la mortalité prématurée, intermédiaire et tardive des embryons

Le BioStreamer™ Re-Store améliore le taux d'éclosion et de qualité de poussins des œufs stockés longtemps. Des résultats sur le terrain ont démontré qu'un traitement Re-Store améliore les performances d'éclosion et de post-éclosion (voir E-news de décembre 2014). De nouvelles données provenant d'un couvoir pour la production de poulets de chair confirment que Re-Store améliore le taux d'éclosion en réduisant la mortalité prématurée, intermédiaire et tardive des embryons. 

Le préchauffage des œufs dans les couvoirs à chargement unique

Le préchauffage des œufs avant le chargement est une étape importante du cycle d'incubation. De nombreux exemples ont montré qu'un mauvais préchauffage pouvait entrainer une mortalité embryonnaire précoce, une mauvaise fenêtre d’éclosion, ainsi que des malformations embryonnaires. Avec le développement de l'incubation à chargement unique, le besoin de revoir la méthode de préchauffage s'est fait ressentir.

Principes de l’incubation à chargement unique

Première partie: le débat sur le chargement unique par rapport au chargement partiel est-il enfin terminé? L'incubation à chargement unique tend à devenir la méthode standard des couvoirs modernes. Beaucoup de couvoirs utilisent encore la méthode du chargement partiel. La gestion d'un couvoir à chargement unique exige des compétences et des technologies différentes de celles nécessaires à la gestion d'un couvoir à chargement partiel. Pour expliquer ces différences, le Département de Développement de Couvoir de Petersime publiera une série d’articles pratique sur les principes de l'incubation à chargement unique. Cet article est le premier de la série et décrit certains aspects généraux de l'incubation à chargement partiel et de l'incubation à chargement unique.

Une approche unique de l’incubation des pondeuses

Petersime étudie et développe constamment de nouveaux programmes d'incubation. Différents programmes sont disponibles pour chaque type de machine pour les poulets de chair, les pondeuses, les dindes, les canards et les oies. Ces programmes d'incubation standard donnent de très bons résultats. Cependant, de légères modifications sont nécessaires pour optimiser le taux d'éclosion, la qualité et l'uniformité des poussins pour différents ensembles d'œufs. Cet article explique comment améliorer la qualité des poussins des pondeuses en ajustant le profil de température de coquille d'œuf.

Principes de l’incubation à chargement unique (2)

Partie 2 : optimisez vos performances en incubation grâce à la température Avec l'incubation à chargement unique, il est maintenant possible de vraiment optimiser les performances de l'équipement d'incubation, à la fois en terme d'éclosion et de post-éclosion. Paramètre essentiel dans l'incubation, la température a un impact énorme sur les résultats du couvoir. Cet article parle des différents aspects du contrôle de la température pendant l'incubation à chargement unique.  

Principes de l’incubation à chargement unique (3)

Partie 3: Améliorez vos performances d'incubation grâce à une perte de poids contrôlée L'incubation à chargement unique permet une régulation précise de la perte de poids, avec pour conséquence une amélioration de la qualité des poussins. C'est en observant le processus d'incubation naturel d'un oiseau parent que les experts en incubation de Petersime déterminent les conditions idéales pour le développement des embryons à différents stades. Avec la technologie Embryo-Response Incubation™, ces conditions peuvent être régulées de façon précise, permettant de meilleures performances du couvoir.

Principes de l’incubation à chargement unique (4)

Partie 4: optimisez vos performances d'incubation grâce au contrôle du CO₂ Pendant l'incubation, les embryons consomment de l'oxygène (O2) et produisent du gaz carbonique (CO2). Avec l'incubation à chargement unique, il est possible d'appliquer un profil de ventilation contrôlée par CO2 au lieu d'une ventilation à vitesse constante. Cela a permis d'améliorer la qualité des poussins et les performances post-éclosion.   

Processus d’incubation naturel

La force motrice derrière la philosophie de Petersime a toujours été de s'orienter vers la nature et les gestes de l'oiseau parent avant, pendant et après le processus d'incubation. La technologie Embryo-Response Incubation™ est basée sur ce principe. Synchro-Hatch™ envoie à l'embryon les mêmes signaux et stimuli que le ferait une mère attentive dans la nature et, par conséquent, offre des conditions d'éclosion optimales.

Principes de l’incubation à chargement unique (5) 

Partie 5 : Perspectives La série « Principes de l'incubation à chargement unique » est terminée. Les paramètres d'incubation les plus importants pour obtenir des performances optimales dans un couvoir à chargement unique ont été abordés. À ce stade, nous allons examiner l'avenir potentiel de l'incubation à chargement unique.

Estimation de la qualité de poussins et optimisation de l’incubation (1)

Première partie : Introduction L'importance de la qualité poussins se vérifie de plus en plus. Un couvoir doit produire des poussins de qualité afin de répondre aux exigences de l’éleveur. La série d'articles à venir examine les différents problèmes de qualité de poussins et les ajustements correspondants à effectuer sur le programme ou le processus d'incubation en vue d'apporter les améliorations appropriées. Les problèmes et les solutions possibles évoqués dans ces articles reposent sur les nombreuses années d'expérience au sein du Département de développement de couvoir de Petersime.

Estimation de la qualité de poussins et optimisation de l’incubation (2)

Deuxième partie : analyse des ombilics L'analyse de la qualité de poussins est un facteur essentiel dans l'ajustement des conditions d'incubation en vue de maximiser le potentiel génétique des œufs à couver. Cet article se concentre sur les défauts fréquemment relevés sur les ombilics des poussins d'un jour et sur les méthodes visant à déterminer la cause du problème afin d'améliorer la qualité de poussins.

Évaluation de la qualité des poussins et optimisation de l’incubation (3)

Troisième partie : évaluation de la qualité des poussins en fonction de l'aspect de leur plumage La qualité des poussins prend de plus en plus d'importance. Un couvoir doit produire des poussins de qualité afin de répondre aux exigences du fermier.   

Évaluation de la qualité des poussins et perferctionnement de l’incubation (4)

Partie 4 : évaluation de la qualité des poussins en fonction de leur activité et de leur comportement Un chef de couvoir chevronné saura instinctivement reconnaître des poussins en bonne santé, actifs et faisant preuve de réactivité face aux stimuli. L'observation est une chose qui s'apprend avec la pratique et l'expérience. Nous décrivons ici les principes clefs pour évaluer l'activité et le comportement des poussins observés.

Evaluation de la qualité des poussins et perfectionnement de l’incubation (5)

Partie 5 : Analyse du bec et des pattes Apprenez comment améliorer la qualité de vos poussins en analysant leur bec et leurs pattes. 

Que se passe-t-il pendant l’éclosion ? Comprendre Synchro-Hatch™

Grâce aux technologies actuellement disponibles, le processus d'éclosion est dirigé par les développements biologiques de l'embryon, avec une fenêtre d'éclosion étroite et de meilleurs résultats en conséquence. Cet article explique ce qui se passe pendant le processus d'éclosion et comment Synchro-Hatch™ guide les poussins au moment de l'éclosion. 

Performance des œufs de dinde, stockés pendant 8 à 15 jours et traités dans Re-Store, améliore de 7%

Plus le stockage des œufs est long, plus les performances diminuent. Vous pouvez optimiser la performance de vos œufs de dinde de 6 à 7 % en appliquant un traitement thermique pendant un stockage allant jusqu'à 15 jours dans le cadre de vos pratiques standards de couvoir. Des programmes standards ont été élaborés pour porter le développement des embryons à un stade plus résistant.

Bio-sécurité : conseils pratiques pour réduire le risque de contamination humaine

Toutes les activités d'élevage de volaille sont sous la menace constante d'un ennemi toujours présent : la maladie et l'infection. Dans toutes nos activités, il est impératif d'apprendre à notre personnel comment réduire au maximum les risques potentiels. Dans cet article, j'explique comment les maladies se transmettent et comment vous pouvez réduire le risque de transmission humaine.

Optimisez votre chaîne de valeur (1) Le souci croissant d’amélioration de la qualité

Avec la demande croissante de traçabilité et de formation pertinente, il est essentiel aujourd'hui d'optimiser votre chaîne de valeur. Il existe différents moyens, que nous décrirons dans les séries à venir, de maximiser le potentiel génétique de l'œuf afin d'obtenir les poussins d'un jour les plus rentables pour chaque personne impliquée dans la filière avicole.

Optimisez votre chaîne de valeur (2) - L’aide de la nature pour maximiser le potentiel génétique

Dans la dernière édition d'E-news, nous vous parlions du souci croissant d'améliorer la qualité de la chaîne de valeur dans l'industrie avicole. Dans cette édition, nous allons examiner plus en détail comment les résultats d'incubation peuvent être maximisés avec l'aide de la créatrice la plus ingénieuse sur Terre : la nature.  

Optimisez votre chaîne de valeur (3) – Vos conditions de température sont-elles toujours adéquates ?

Le mois dernier, nous avions vu qu'il fallait suivre l'exemple de la nature pour optimiser les résultats d'incubation. Aujourd'hui, nous allons voir comment la température influence le taux de croissance et la santé des embryons pendant l'incubation. Vérifions si les pratiques de votre couvoir sont toujours adéquates.

Optimisez votre chaîne de valeur (4) – Pourquoi et quand augmenter ou baisser les niveaux de CO2

Le mois dernier, nous avons vérifiési le contrôle de la température dans votre couvoir était toujours adéquat. Aujourd'hui, nous expliquerons pourquoi il convient d'adapter les niveaux de CO2 en fonction du stade de développement des embryons. 

Optimisez votre chaîne de valeur (5)

Optimisez votre chaîne de valeur (5) – Comment distinguer une bonne régulation de l'humidité d'une mauvaise régulation de l'humidité dans l'incubateur - Dans l'édition du mois dernier, nous avons expliqué pourquoi et à quel moment augmenter ou baisser les niveaux de CO2. Aujourd'hui, nous allons voir comment reconnaître les signaux associés à une bonne ou à une mauvaise régulation de l'humidité dans l'incubateur. Nous vérifierons également si la maîtrise de l'humidité dans votre incubateur est toujours adéquate.

Que se passe-t-il au cours du transfert ?

Le transfert des œufs des incubateurs vers les éclosoirs constitue une étape importante du processus d’éclosion. Néanmoins, de nombreux risques surviennent au cours du processus et menacent de réduire le taux d’éclosion, tels que la mortalité et les malpositions.

Améliorer la performance éclosion et post-éclosion avec l’approche de perte pondérale non linéaire

Vous cherchez à optimiser les taux d'éclosion et à améliorer la qualité du poussin tout en agissant avec une précision accrue et en diminuant la charge de travail ? Petersime s'est intéressée à la question et s'est lancée dans un programme de recherches exhaustives visant à atteindre des performances optimales d'éclosion et de post-éclosion.

Pertinence des essais en matière de performances

Prenons la situation suivante : les performances de votre couvoir vous satisfont. Mais ne pourraient-elles vraiment pas être encore meilleures ? Comment déterminer le véritable potentiel d’un couvoir ?

L’alimentation précoce est-elle bénéfique ? Tout est une question de timing.

Alors que les discussions sur le bien-être des poussins tout juste éclos et sur le moment opportun pour leur donner accès à la nourriture et à l’eau s’intensifient, le moment est venu de se pencher davantage sur ces questions.

Chargement adéquat des œufs en incubateurs pour un meilleur bilan thermique (1)

Les différences de température dans un incubateur jouent de matière notoire sur l’élargissement de la fenêtre d’éclosion et sur l’uniformité des poussins. Bien que cette solution ne soit pas des plus évidentes, l’on utilise parfois des œufs incubés pour améliorer l’homogénéité de l’environnement de l’incubateur. En revanche, la plupart du temps, cette technique entraîne une plage de températures encore plus grande en raison de la mise en place d’un chargement mixte d’œufs dans la mauvaise position. Classique, n’est-ce pas ? Dans cette collection de trois articles, nous souhaitons vous faire découvrir les meilleures techniques pour combiner des œufs de différents troupeaux au sein du micro-environnement formé dans l'incubateur.

Chargement adéquat des œufs en incubateurs pour un meilleur bilan thermique (2)

Cette série de trois articles présente les meilleures méthodes pour charger des œufs issus de différents troupeaux dans l'incubateur. Vous connaissez déjà les principes fondamentaux en matière de production et d'échange de chaleur (voir article 1). Aujourd'hui, nous allons expliquer comment charger correctement l'incubateur.

Chargement adéquat des œufs en incubateurs pour un meilleur bilan thermique (3)

Cette série de trois articles présente les meilleures méthodes pour charger des œufs issus de différents troupeaux dans l’incubateur. Jusqu’à présent, vous avez découvert la production de chaleur embryonnaire et l’échange de chaleur dans les œufs incubés, mais également la façon de les charger dans l’incubateur en fonction de leur « masse vivante ». Il ne vous reste plus qu’à découvrir comment transférer correctement les œufs mixtes dans les éclosoirs. Laissez-moi vous expliquer.

Repensons les règles d’or de l’incubation

Vos résultats d'incubation pâtissent peut-être d'un manque de précision dans les règles que vous appliquez. Les règles de l'incubation, qui tirent leur origine de la méthodologie du chargement partiel, demeurent profondément ancrées dans nos pratiques. Pourtant, à l'heure de la transition vers le chargement unique, celles-ci mériteraient qu'on les remette au goût du jour. 

Le rendement poussins constitue-t-il toujours une référence valable ?

Un grand nombre de couvoirs utilisent toujours le rendement poussins (soit le poids moyen des poussins divisé par le poids moyen des œufs frais multiplié par 100) en tant que référence témoignant des bonnes conditions d'incubation et de la qualité des poussins et en tant qu'indicateur d'une bonne performance post-éclosion. Chez Petersime, nous ne cessons de repenser les règles d'or d'une bonne incubation et nous posons la question suivante : « Dans quelle mesure cette pratique est-elle pertinente dans notre secteur aujourd'hui et peut-on continuer à considérer ce paramètre comme une référence valable et fiable ? 

Quatre choses à retenir concernant la fumigation

La fumigation au formaldéhyde est une pratique courante de désinfection des œufs dans les couvoirs depuis 1908 environ. À l'heure actuelle, cette technique est utilisée par pratiquement tous les chefs de couvoir pour éviter les pertes dues à la contamination microbienne des œufs à couver. 

Moins de mortalité précoce et de meilleurs taux d’éclosion avec le nouveau programme d’incubation

Chez Petersime, nous ne cessons de repenser les règles d'or d'une bonne incubation commerciale, en étudiant la nature. Cela implique aussi que nous améliorons continuellement les programmes d'incubation pour nos machines selon les résultats de nos études. Nos principaux résultats récents montrent qu'il est bénéfique de ventiler les incubateurs au début du processus d'éclosion, avant la montée en CO2 dans l’incubateur. Dans le cadre de notre service à la clientèle, les programmes sont mis à jour pour optimiser vos résultats d'éclosion. 

5 étapes simples pour contrôler l’efficacité de la fumigation

La fumigation des œufs à couver est une pratique courante pour éviter les pertes dues à la contamination microbienne. Vous devez contrôler votre fumigation annuellement pour vous assurer qu'elle soit encore efficace. Suivez ces 5 étapes simples pour obtenir les meilleurs résultats de ce contrôle annuel.

Comprendre le rôle du CO₂ dans l’incubation commerciale

Il ne fait aucun doute que l'élément le plus important dans la réussite de l'incubation d'un œuf de volaille est la température. Cela dit, le CO₂ constitue un autre facteur clé à ne pas négliger. Le CO₂ est important pour obtenir une qualité de poussins optimale, garantir la performance globale qui s'ensuit et contribuer au bien-être animal.

3 recommandations pour réduire votre fenêtre d’éclosion

Une fenêtre d'éclosion réduite peut se traduire par l'amélioration de l'uniformité des poussins d'un jour, de la qualité et des performances post-éclosion. Forts de ce constat, nous avons réuni quelques conseils tirés de l'étude du comportement de la mère poule pour vous aider à écourter la fenêtre d'éclosion et à améliorer la performance de vos poussins.

Le traitement thermique pour les œufs stockés, gage de résultats spectaculaires

Le département de R&D de Petersime et la société d'élevage de pondeuses Hy-Line do Brasil ont uni leurs forces pour examiner les bienfaits du traitement thermique sur les œufs de pondeuses stockés pendant 6 à 8 jours. Dans le cadre d'essais comparatifs, ils ont testé 121 500 œufs en se servant du BioStreamer™ Re-Store pour appliquer le processus SPIDES dédié aux pondeuses. Les premiers résultats furent spectaculaires.

Stockage des poussins : 4 principes importants

Après leur enlèvement le jour de l'éclosion, les poussins d'un jour sont stockés pendant un certain temps avant d'être transportés à la ferme. Le temps de stockage des poussins peut varier considérablement, de quelques heures à une nuit. Une bonne compréhension des principes impliqués dans le stockage des poussins est essentielle pour préserver la qualité et les performances des poussins et garantir leur bien-être. Cet article explique ces principes et présente les conditions de stockage idéales pour les poussins.

Pourquoi réaliser des analyses de casse d’œufs dans votre couvoir

L'obtention d'un bon taux d'éclosion et d'une bonne qualité de poussins passe par une gestion méticuleuse des œufs de la ponte jusqu'à l'éclosion. Pour gérer les œufs à éclore, les chefs de couvoir disposent dans leur arsenal d'un outil précieux : les analyses de casse d'œufs. En intégrant les casses d'œufs à la procédure de contrôle qualité de votre couvoir, vous serez en mesure d'améliorer vos résultats d'éclosion sur le long terme.

Le danger d’un taux de CO2 accru pendant l’éclosion : un mythe qui ne tient plus

Pendant de nombreuses années, l'idée a prévalu qu'un taux de CO2 accru à la fin de la période d'incubation avait un effet nocif sur les embryons en développement. Or, ce mythe ne pouvait pas être plus éloigné de la vérité. En milieu naturel, le taux de CO2 mesuré dans le micro-environnement sous la mère poule atteint au moins 0,4 %, ou 4 000 ppm, et souvent plus. Cela représente dix fois le taux normal de CO2 dans l'air extérieur. En fait, lorsqu'elle couve, la mère poule bloque la circulation d'air autour des œufs de manière à créer un environnement protégé afin que les embryons puissent se développer dans les meilleures conditions possibles. Soucieuse de mieux comprendre ce processus, Petersime a voulu déterminer le taux de CO2 optimal pendant l'éclosion et identifier le bon moment pour l'augmenter.

Déchets de couvoir : réduction, réutilisation et recyclage

Alors que les citoyens sont toujours plus nombreux à s’efforcer de réduire leurs déchets, les couvoirs ne devraient-ils pas également se démener pour réduire, réutiliser et recycler davantage une partie, voire l’ensemble de leurs déchets ? Si la réponse peut sembler évidente aux yeux des personnes extérieures, les professionnels du secteur sont conscients que l’élimination durable des déchets de couvoir est loin d’être un jeu d’enfant. Dans cet article, nous expliquons les difficultés observées et examinons les solutions possibles.

Rôle des systèmes de chauffage, ventilation et climatisation dans les couvoirs à chargement unique

Depuis l’évolution du secteur des couvoirs, de l’incubation à chargement partiel à l’incubation à chargement unique, les systèmes de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) sont devenus un élément indispensable des activités des couvoirs. Fondamentalement, le système CVC contribue largement au contrôle climatique dans les couvoirs à chargement unique et aide ainsi les incubateurs à atteindre un rendement optimal. L’importance du contrôle climatique va bien au-delà de la climatisation au sein des incubateurs et des éclosoirs, étant donné que le contrôle de l’air dans chaque pièce, depuis la réception des œufs jusqu’à l’expédition des poussins, au sein d’un couvoir à chargement unique, se révèle déterminant pour obtenir des résultats de couvoir optimaux.

Exigences spécifiques et sensibilités caractéristiques de l’incubation des œufs de dinde

Dans le cas des œufs de dinde, le taux de réussite de l’incubation est élevé lorsque tous les paramètres d’incubation propres à l’espèce sont gérés correctement. Par conséquent, il vaut vraiment la peine d’investir dans une série d’équipements d’incubation qui permettent d’affiner les processus et les paramètres.

L’importance de l’analyse de la mortalité embryonnaire

Pour identifier efficacement la cause des pertes d'un couvoir, la mise en œuvre d'une ventilation des œufs par catégorie s'impose. L'examen des œufs clairs et non éclos et l'analyse des schémas de mortalité embryonnaire permettent de relier les problèmes rencontrés à la ferme de reproduction, au stockage, à la manipulation, au transport, au transfert des œufs ou aux conditions dans l'incubateur ou l'éclosoir, afin d'améliorer le taux d'éclosion global et la qualité des poussins.

Protection des couvoirs contre les menaces liées à la biosécurité

La biosécurité, par définition simple, est un ensemble de procédures adoptées pour limiter la propagation d’agents pathogènes infectieux au sein d’une population vulnérable. Mais cette notion va au-delà de cette définition. En effet, la biosécurité est un état d’esprit, une manière d’évaluer et de réagir aux risques potentiels. L’adoption du bon état d’esprit et des procédures adéquates permettra de protéger votre couvoir contre les menaces liées à la biosécurité.

Comparaison incubation à chargement partiel vs. à chargement unique dans un couvoir commercial chair

L'incubation à chargement unique est un concept bien établi dans les entreprises avicoles modernes. En raison de la demande croissante de viande de volaille et des normes de qualité et de sécurité alimentaires plus strictes, les marchés de l'incubation à chargement partiel plus traditionnels commencent également à manifester un intérêt croissant pour les systèmes à chargement unique dotés de technologies avancées telles que Embryo-Response Incubation™. Pour lever tout doute et connaître les avantages réels de l'utilisation d'incubateurs à chargement unique au lieu d'incubateurs à chargement partiel, la Cooperative LAR au Brésil et Petersime ont uni leurs forces dans un essai comparatif approfondi.

Réduire l’impact du stockage prolongé des œufs sur la performance des couvoirs

La pandémie actuelle de COVID-19 provoque des perturbations dans les commandes des poussins, d'où l'obligation pour les couvoirs de stocker plus d'œufs pendant plus longtemps. Il est bien connu que le stockage des œufs pendant plusieurs jours entraîne une baisse du taux d'éclosion et de la qualité des œufs. Dans cet article, nous proposons une solution pour réduire les effets négatifs du stockage prolongé des œufs : un incubateur spécial qui applique précisément les cycles de traitement thermique pendant le stockage des œufs.

Efficacité énergétique dans le couvoir durable

L’énergie est un facteur de coût important dans le couvoir. L’utilisation d’incubateurs et de systèmes de climatisation écoénergétiques peut considérablement réduire vos coûts d’exploitation. De plus, les avantages ne sont pas seulement financiers : le fait d’avoir une empreinte écologique réduite donnera aussi à votre couvoir la réputation d’une entreprise plus durable. Dans cet article, nous examinons différents moyens par lesquels les couvoirs peuvent parvenir à économiser l’énergie et devenir une entreprise plus durable.