Choisissez votre langue

Application commerciale de traitement par chauffage pendant le stockage

Le mois dernier, nous expliquions pourquoi de brèves périodes de traitement thermique en cas de périodes de stockage prolongées étaient bénéfiques au développement embryonnaire précoce, en nous concentrant sur le fondement biologique. Dans cet article, nous mettons cette connaissance en pratique : comment ce traitement peut-il être introduit avec succès dans un couvoir moderne ?

De Roger Banwell, Responsable de développement de couvoir

Le défi : l'intensité et la fréquence du traitement

Les recherches ont indiqué que pour obtenir des résultats cohérents, le traitement thermique pendant le stockage doit être appliqué dans des conditions très spécifiques.

Par exemple, si la fréquence du traitement n'est pas exacte, les bénéfices seront limités, ou pire, certains embryons se développeront au-delà du « point de non-retour », comme illustré à la figure 1. Cela signifie que les embryons auront progressé au-delà de la formation du sillon primitif et que le développement embryonnaire ne pourra plus être arrêté. Remettre ces œufs dans la salle de stockage des œufs influence négativement leur viabilité.

Figure 1 : Effet de la fréquence du traitement thermique sur le nombre de cellules de l'embryon

La température absolue et les durées de transition sont tout autant essentielles. La figure 2 montre qu'un traitement excessif – par ex. quand les œufs sont réchauffés trop vite ou jusqu'à une température trop haute, trop longtemps – amènera également les embryons au point de non-retour. 

Figure 2 : Effet des paramètres du traitement thermique sur le nombre de cellules de l'embryon

Trouver les paramètres corrects

Aviagen a considérablement progressé dans l'identification de la température, des cadences de traitement et des amplitudes thermiques optimums pour le traitement thermique au cours du stockage.

Atteindre la bonne température de coquille d'œuf est crucial. Les œufs doivent être chauffés jusqu'à une température de coquille d'œuf de plus de 32 °C ; cependant, maintenir la température au-dessus de 32 °C trop longtemps affectera négativement le taux d'éclosion (Aviagen, 2014). Les phases de chauffe et de refroidissement sont un autre facteur important du processus.

Petersime a, par conséquent, développé un incubateur dédié au traitement par chauffage pendant le stockage : le BioStreamer™ Re-Store. Grâce à la technologie OvoScan™ qui l'équipe, la température de coquille d'œuf fait l'objet d'un suivi et d'un contrôle précis tout au long du processus de traitement thermique. De surcroît, la machine garantit une phase de chauffe et de refroidissement précise, contrôlée et uniforme, autant de caractéristiques vitales pour la cohérence des résultats.

Essais à grande échelle

Petersime a utilisé cet incubateur Re-Store, d'une capacité de 57 600 œufs, pour mener plusieurs essais à grande échelle. Dans une première phase, des essais ont été menés avec des œufs de bandes grands-parents avec de bons résultats en termes de contrôle de la température de coquille d'œuf, d'uniformité de température à travers l'incubateur, de cohérence des phases de chauffe et de refroidissement, ainsi que de récupération du taux d'éclosion. L'environnement interne tout au long du cycle de traitement était contrôlé en fonction des températures de coquille d'œuf.

Cycle de traitement thermique dans un BioStreamer™ Re-Store

Dans une deuxième phase, des essais ont été menés dans une exploitation commerciale de poulets de chair. Au cours de ces essais, des données de taux d'éclosion, de qualité de poussins et de performance post-éclosion ont été acquises et analysées. Des essais récents basés sur des résultats de stockage de 12 à 15 jours donnent comme résultat une récupération presque complète de pertes, tant en termes de taux d'éclosion que de poids finaux post-éclosion. C'est la confirmation du potentiel considérable offert par la méthode du traitement thermique.

Conclusion générale

Le traitement thermique pendant le stockage offre un grand potentiel de restauration du taux d'éclosion, voire d'amélioration de la performance post-éclosion. Il est cependant crucial de contrôler avec précision les paramètres d'incubation clés, car une application inadéquate de la technique se soldera par des résultats sous-optimaux, voire des pertes importantes. Le système BioStreamer™ Re-Store de Petersime garantit la mesure et le contrôle précis de la température de coquille d'œuf dans l'incubateur, ainsi que des phases de chauffe et de refroidissement contrôlées et uniformes des œufs – deux éléments clés en vue de l'obtention de bénéfices cohérents.

Références:

Aviagen, How to improve the hatchability of stored eggs. (2014)