Choisissez votre langue

Choix d’une température de l’air adéquate dans l’éclosoir après le transfert

Dans des articles précédents, comme "Comprendre l'œuf à couver" et "Attention, fragile ! transfert des œufs", nous avons abordé le processus d'incubation et les effets de choc physique pendant le transfert entre l'incubateur et l'éclosoir. Toutefois, il y a un autre facteur qui joue un rôle important en termes de taux d'éclosion et de qualité de poussins : il s'agit de la transition thermique entre l'incubateur et l'éclosoir.

De Roger Banwell, Responsable de développement de couvoir

Dans cet article, nous vous expliquons comment choisir la température de démarrage adéquate dans l'éclosoir. Il convient d'éviter deux éléments dans ce processus : les dommages dus à la chaleur et le choc thermique. Ces éléments peuvent modifier grandement le moment de l'éclosion et détériorer la qualité des poussins. Les chocs thermiques provoquent des problèmes de rétraction du sac vitellin ainsi que des problèmes vasculaires, ce qui altère notamment la qualité du plumage et du nombril. En cas de transfert antérieur au jour 18, des problèmes de positionnement peuvent également survenir.

Production de chaleur embryonnaire pendant le transfert 

Le graphique ci-dessus montre la courbe de production de chaleur des embryons dans l'incubateur. Il indique une phase en plateau entre le jour 16 et le jour 19 (avant le bêchage externe et l'éclosion). Toutefois, si vous regardez attentivement, vous verrez qu'il y a en réalité une petite chute de la production de chaleur : dans ce cas, c'est au jour 17 et 19 heures. OvoScan™ détecte cette chute et augmente légèrement la température de l'air à ce moment précis afin de maintenir la coquille d'œuf à une température de 100,0 °F. L'historique d'OvoScan™ ci-dessous le montre :

C'est cette chute dans la production de chaleur qui entraîne le besoin d'adapter la température de votre éclosoir en fonction du moment de transfert. Par exemple, dans certains couvoirs et pour des raisons logistiques, les œufs sont transférés à la fois au jour 17 et au jour 18. Un transfert au jour 17 demandera des températures plus faibles dans l'éclosoir qu'un transfert au jour 18, après la chute de production de chaleur.

Dans ce cas, lors du transfert le jour 18, des œufs d'un incubateur contrôlé par OvoScan™ qui maintient une température de coquille de 100,0 °F dans un éclosoir1, il est conseillé de configurer la température de l'éclosoir sur 98,2 °F - 98,5 °F afin de conserver une transition sans choc. La température devrait être inférieure lors du transfert au jour 17.

Si le processus de transfert est aussi court que possible dans des conditions raisonnablement chaudes et si les chocs physiques sont évités, les variations brèves de température n'auront pas ou peu d'effet.

Systèmes sans OvoScan™

Pour les chefs de couvoir, sans le système OvoScan™ ou avec une incubation à chargement partiel, la tâche est bien plus compliquée. Le graphique ci-dessous enregistre les données de température d'un œuf dans un système à chargement partiel.

Dans cette situation, les températures atteignent presque 103 °F lors du transfert. Bien que cet exemple soit extrême, les températures dépassent régulièrement 101,5 °F dans un système à chargement partiel. Dans les couvoirs à chargement unique, des niveaux de température similaires peuvent être observés à la suite de variations de fertilité.

Le transfert de ce genre de machine vers un éclosoir à 98,2 °F - 98,5 °F entraînerait un choc thermique provoquant l'apparition d'une large fenêtre d'éclosion avec une qualité de poussins loin d'être optimale. Il vaut mieux créer une transition progressive vers des températures inférieures sur une longue période de temps.

Facteurs additionnels

Sélectionner la température adéquate pour l'éclosoir après le transfert n'est pas toujours facile étant donné que de nombreux facteurs additionnels sont à prendre en compte :

  • La température et la vitesse de l'air dans l'éclosoir. Dans cet article, nous sommes partis de l'exemple d'un éclosoir à 4 chariots, mais l'éclosoir à 8 chariots a une vitesse d'air différente et, par conséquent, des températures d'air inférieures.
  • Le système Synchro-Hatch™ utilise un système de contrôle de la vitesse du ventilateur qui requiert des températures de l'air encore plus basses.
  • Les variations de la fertilité, l'âge des bandes/la taille des œufs et la durée du stockage ont une influence sur la chute de production de chaleur pendant la phase en plateau.

14 chariots, non contrôlés par Synchro-Hatch™