Choisissez votre langue

Estimation de la qualité de poussins et optimisation de l’incubation (2)

Deuxième partie : analyse des ombilics L'analyse de la qualité de poussins est un facteur essentiel dans l'ajustement des conditions d'incubation en vue de maximiser le potentiel génétique des œufs à couver. Cet article se concentre sur les défauts fréquemment relevés sur les ombilics des poussins d'un jour et sur les méthodes visant à déterminer la cause du problème afin d'améliorer la qualité de poussins.

Frank Verschuere, Département de développement de couvoir, Petersime nv

Les couvoirs commerciaux traitent de très grandes quantités de poussins. C'est pourquoi il n'est plus possible d'examiner attentivement chaque poussin d'un jour. L'analyse de la qualité de poussins doit être effectuée de manière contrôlée en sélectionnant des troupeaux spécifiques destinés à être examinés. Il est essentiel d'assurer une pratique cohérente et exacte de l'analyse.

Qu'est-ce que l'ombilic ?

Au cours des dernières étapes de l'incubation, de nombreux phénomènes importants se produisent, telle que la rétraction du système vasculaire de la membrane chorio-allantoïde (MCA) et la résorption du sac vitellin. Cette rétraction du système vasculaire et du sac vitellin se produit au niveau de l'ombilic.

La zone de l'ombilic compte parmi les zones les plus vulnérables aux infections bactériennes et fongiques. Une infection peut causer de mauvaises performances de post-éclosion. Il est par conséquent essentiel que la MCA et le sac vitellin soient intégralement retirés pour garantir un ombilic propre et hermétique.

Ombilic propre et hermétique

Différents problèmes au niveau de l'ombilic

Les problèmes d'ombilic les plus fréquemment rencontrés peuvent se ranger en 4 catégories :

  • Ombilic noir ou contusionné
  • Ombilic avec son « cordon »
  • Ombilic ouvert et non cicatrisé (souvent accompagné d'un résidu de jaune d'œuf)
  • Ombilic infecté                           

Élimination des facteurs externes

Avant d'envisager une modification du profil d'incubation, il est essentiel d'éliminer d'autres facteurs tels que les mauvaises pratiques de gestion de la ferme, la génétique, le stockage des œufs, le préchauffage, les conditions de transfert, etc. Il est tout aussi important de contrôler les facteurs techniques tels que les erreurs d'étalonnage, un mode de chargement ou de transfert inapproprié, le bon fonctionnement des systèmes de refroidissement, de chauffage et de ventilation, etc. Davantage d'informations sont disponibles dans l'article précédent de cette série : « Estimation de la qualité de poussins et optimisation de l'incubation : Introduction ».

Si les mauvaises performances ont une origine locale, par exemple une zone précise de la machine, la cause est souvent indépendante du programme d'incubation.

Cause des problèmes d'ombilic

Grâce aux nombreuses années d'expérience en matière d'assistance sur site, il est possible de résumer les causes sous-jacentes les plus fréquentes d'ombilics en mauvaise condition. Il est néanmoins impossible d'aborder toutes les causes possibles d'une mauvaise qualité de l'ombilic. Les éléments essentiels à examiner sont énumérés dans la liste ci-dessous :

  • Ombilic noir ou contusionné : La cause du problème réside souvent dans une température de transfert inadéquate vers la fin du cycle d'incubation ou au cours du transfert. Une température de coquille d'œuf de 37,8 °C (100 °F) est généralement optimale. Cependant, les différents rapports du volume à la surface peuvent engendrer un refroidissement excessif pour les œufs petits et jeunes et un refroidissement insuffisant pour les œufs gros et très vieux. Les différentes souches ne partagent pas les mêmes courbes de production de chaleur et des facteurs comme les conditions et le temps de stockage ainsi que le préchauffage influencent également cette courbe, ce qui implique la nécessité d'apporter des modifications au programme.
  • Ombilic avec son « cordon » : Le problème résulte souvent d'une mauvaise perte pondérale et/ou d'un refroidissement excessif vers la fin du cycle d'incubation ou au début du cycle d'éclosion. Une pulvérisation excessive après le transfert augmente également la fréquence de ce défaut.
  • Ombilic non cicatrisé et ouvert : L'origine du problème réside souvent dans une fenêtre d'éclosion tardive ou importante et dans une température hors des limites de températures admises.
  • Ombilics infectés : En plus des causes énumérées ci-dessus, la cause du problème réside le plus souvent dans une mauvaise désinfection et/ou des œufs contaminés/pondus sur le sol. Il convient dans ce cas de contrôler la qualité de la coquille d'œuf pour s'assurer que le problème ne résulte pas d'une mauvaise qualité de celle-ci.

Résumé

La zone de l'ombilic est vulnérable aux infections, ce qui peut nuire aux performances de post-éclosion des poussins. Différents paramètres liés à l'incubation peuvent être responsables du problème de l'ombilic selon sa nature. Il est néanmoins essentiel d'éliminer les facteurs techniques et externes avant d'envisager d'apporter des modifications au programme d'incubation. Chez Petersime, nous fournissons une assistance de premier plan, une formation de base sur l'incubation, une formation poussée sur la gestion du couvoir et des audits de performance du couvoir sur site afin d'épauler nos clients de toutes les manières possibles.