Choisissez votre langue

Évaluation de la qualité des poussins et optimisation de l’incubation (3)

Troisième partie : évaluation de la qualité des poussins en fonction de l'aspect de leur plumage La qualité des poussins prend de plus en plus d'importance. Un couvoir doit produire des poussins de qualité afin de répondre aux exigences du fermier.   

Frank Verschuere, Département de développement de couvoir, Petersime

Le présent article met l'accent, de façon plus spécifique, sur l'évaluation de la qualité des poussins en fonction de l'aspect de leur plumage.

Le premier article de cette série constitue une introduction générale à la qualité des poussins et pose la question suivante : « comment être certain que c'est l'incubation qui est à l'origine d'un problème ? » Le deuxième porte sur l'analyse des ombilics.

Deux lectures intéressantes auxquelles vous pouvez accéder sur notre site Web. Lancez la recherche « qualité des poussins » et 3 articles s'afficheront.

Le plumage des poussins d'un jour est un facteur essentiel et un indicateur de la qualité globale des poussins. Cet article évoque les problèmes de qualité du plumage les plus fréquents et leurs causes potentielles. Il vous aidera à continuer à améliorer la qualité des poussins de votre couvoir.

Qu'est-ce que l'apparence optimale ?

Les poussins doivent avoir une apparence uniforme et des plumes propres et sèches, dépourvues de matières (ex. : jaune d'œuf et méconium liquide contaminé). Le plumage de la tête et du cou des poussins d'un jour est également très important.

Plumage de mauvaise qualité

Les problèmes de qualité du plumage suivants sont couramment observés sur le terrain. Chacun d'entre eux est associé à une cause potentielle.

Plumes humides

Les plumes humides sont souvent dues à une température inadéquate vers la fin du cycle d'incubation ou au cours du transfert. Généralement, une température de coquille d'œuf de 37,8 °C (100 °F) est optimale. Toutefois, pour les petits œufs très jeunes (présentant un faible rapport entre volume et surface), une température de coquille d'œuf de 37,8 °C (100 °F) peut engendrer un refroidissement excessif. À l'inverse, pour les gros œufs très vieux (présentant un rapport élevé entre volume et surface), une température de coquille d'œuf de 37,8 °C (100 °F) peut engendrer un refroidissement inadéquat et une surchauffe.

Des souches différentes présentent des courbes de production de chaleur différentes. Pendant l'incubation, la courbe de production de chaleur est également influencée par plusieurs facteurs propres au couvoir : nombre de jours de stockage, conditions de préchauffage, etc.

Il est important d'ajuster le profil d'incubation pour avoir une température de coquille d'œuf optimale lors de l'incubation. Un appareil de surveillance et de régulation de la température des coquilles d'œuf en temps réel comme l'OvoScan™ est essentiel pour garantir une bonne température des coquilles d'œuf. Il permettra aux œufs d'éclore au bon moment tout en garantissant une fenêtre d'éclosion adaptée, ce qui limitera le nombre de poussins aux plumes humides lors de l'enlèvement.

Si un incubateur contient des œufs présentant des durées de stockage très variées, la fenêtre d'éclosion sera très large et les plumes des poussins ayant éclos tardivement seront encore humides lors de l'enlèvement.

Il est essentiel que les incubateurs fassent l'objet d'une maintenance préventive pour vérifier que les machines fonctionnent correctement pendant toute l'incubation.

Plumes sales

Éclosions précoces et/ou enlèvements tardifs des poussins sont à l'origine de poussins sales (les poussins sont recouverts de méconium).

Dans les bandes plus âgées, un refroidissement inadéquat peut entraîner une température de l'œuf trop élevée après le transfert. Les températures élevées après le transfert augmentent le mouvement dans les paniers d'éclosion. Lorsque les œufs stériles ou contaminés ne sont pas retirés pendant le transfert, ils peuvent être abîmés ou cassés par le mouvement des poussins et cela peut entraîner la présence de poussins sales.

Poussins sales

Manque d'uniformité de la couleur des poussins

Les fenêtres d'éclosion importantes peuvent entraîner un manque d'uniformité générale, qui se voit également à la couleur peu uniforme des poussins. Les fenêtres d'éclosion importantes peuvent être causées par un manque d'uniformité ou un chargement inadéquat de l'incubateur par rapport aux bandes ayant une production de chaleur différente. Un problème fréquemment rencontré avec les très vieilles machines ou l'incubation à chargement partiel.

Les mauvaises conditions régnant dans le bâtiment d'élevage ou des durées de collecte réduites dans le bâtiment d'élevage contribueront également à cela.

Plumage plat sur la tête et le cou

Des températures trop basses ou trop élevées pendant les derniers jours d'incubation peuvent contribuer à l'apparition de plumes plates sur la tête et le cou. Pour obtenir un plumage de qualité, il est important que les températures de l'air soient adaptées à la production de chaleur des poussins.

Plumage plat

Autres éléments clés
 

  • Augmentation de l'âge de la bande : lorsque l'âge de la bande augmente, la qualité de la coquille des œufs à éclore diminue. Une qualité de coquille d'œuf réduite peut être à l'origine d'œufs cassés dans les paniers. Les œufs à éclore provenant d'une bande plus âgée sont également plus exposés à la contamination.
  • Augmentation de la durée de stockage : une durée de stockage plus longue ou le chargement d'œufs présentant des durées de stockage variées dans une machine auront pour résultat une large fenêtre d'éclosion. Si un stockage prolongé est nécessaire, l'idéal est d'effectuer un traitement thermique pendant le stockage (SPIDES) avec le BioStreamer™ Re-Store pour limiter la mortalité embryonnaire précoce et réduire la fenêtre d'éclosion.
  • Mirage au transfert : il est conseillé de retirer tous les œufs stériles et les embryons morts pendant le transfert pour éviter que les œufs cassent dans l'éclosoir lorsque les poussins se déplacent ou lors de l'enlèvement des poussins en raison de l'automatisation. Les poussins seront ainsi beaucoup plus propres. Retirer les œufs qui explosent ou les œufs hautement contaminés est également très important car ils augmentent de manière significative le risque de contamination croisée et d'infection du jaune.
  • Automatisation : l'enlèvement et la manipulation automatiques des poussins exigent une extrême rigueur, tant au niveau des pratiques d'installation que de maintenance, pour s'assurer que tout se passe bien et pour garantir le confort des poussins. Il est fortement recommandé de procéder à des contrôles de base réguliers et d'observer le comportement des animaux pour un fonctionnement optimal.
  • Protocole de vaccination :il est conseillé de changer les aiguilles régulièrement (selon les recommandations du fournisseur) et de procéder à une bonne installation de l'appareil de vaccination. Une vaccination approximative peut être à l'origine de sang sur le cou, ce qui peut induire un becquetage du cou.

Résumé

Dans un couvoir, la qualité des poussins d'un jour est essentielle. Un plumage propre et de bonne qualité y contribue. Les problèmes de qualité du plumage les plus fréquents, leurs causes potentielles et d'autres éléments clés sont traités dans cet article. L'amélioration des pratiques d'incubation et des pratiques mises en œuvre dans les couvoirs pour optimiser la qualité des poussins constitue un processus continu auquel Petersime est ravi d'apporter son aide via une assistance frontale et/ou d'arrière-plan.