Choisissez votre langue

L’alimentation précoce est-elle bénéfique ? Tout est une question de timing.

Alors que les discussions sur le bien-être des poussins tout juste éclos et sur le moment opportun pour leur donner accès à la nourriture et à l’eau s’intensifient, le moment est venu de se pencher davantage sur ces questions.

Par Roger Banwell, Responsable de développement de couvoir chez Petersime NV

En observant la nature pour découvrir les conditions idéales pour les poussins d’un jour, nous avons découvert que les poussins tout juste éclos n’avaient pas immédiatement besoin d’eau et de nourriture. Si leur bien-être et les bénéfices de l’entreprise vont de pair, il nous incombe toutefois de nous inspirer de la nature.

Le milieu naturel comme facteur clé pour déterminer les conditions optimales

Dans l’industrie avicole moderne, il convient de toujours garder à l’esprit les besoins génétiques évolutifs des souches commerciales ou les contraintes relatives aux espèces. Ce principe s’applique lorsque l’on considère à la fois la production maximale et les conditions optimales de bien-être, deux aspects étroitement liés.

L’activité et les interactions de l’oiseau parent dans son milieu naturel figurent parmi les facteurs les plus intéressants pour déterminer les meilleures conditions pour les embryons en développement et les besoins subséquents des poussins d’un jour. Cette approche demeure centrale à la technologie Embryo-Response Incubation de Petersime, et le restera dans un avenir proche.

Des technologies inspirées de la nature

Le système Re-Store reproduit la chaleur dégagée par la mère poule lorsqu’elle couve ses œufs. Le taux non linéaire d’échange de liquide et de gaz imite le rôle de l’oiseau parent pendant le processus d’incubation. Le Synchro-Hatch reproduit, au cours de cette phase difficile et épuisante, l’interaction entre l’oiseau parent et le poussin tout juste éclos. De plus, le système OvoScan assure un contrôle de la température en temps réel à l’image de l’oiseau parent, et ce, tout au long des périodes de développement et de croissance au cours de l’incubation.

Grâce à ces éléments, les couvoirs correctement gérés disposent des outils nécessaires à la production d’un nombre maximum de poussins de la plus haute qualité. Pour répondre à cet objectif, une chaîne de production efficace se révèle indispensable, un point de la plus haute importance à l’heure actuelle.

Délai d’alimentation et bien-être

En matière d’évolution, la nature accorde aujourd’hui une fenêtre d’éclosion de 24 à 36 heures. La mère poule peut tranquillement continuer à couver jusqu’à l’éclosion du dernier poussin et garder auprès d'elle ses progénitures jusqu’à ce que les poussins soient tous prêts pour l’ultime leçon de becquetage, qui leur apportera enfin l'eau et la nourriture. Et cette capacité est tout simplement essentielle pour protéger les petits des prédateurs.

« L’évolution a fait que le poussin tout juste éclos n’a pas besoin d’avoir immédiatement accès à de la nourriture et à de l’eau. Ce n’est ni nécessaire ni naturel. L’instinct des poussins les pousse à se nourrir des restes de leur sac vitellin », explique le professeur Decuypere de la KUL.

N’y aurait-il alors aucun problème en ce qui concerne le bien-être ? La réponse est malheureusement affirmative, et l’industrie doit revoir son fonctionnement et l’ensemble de ses processus. La grande majorité des recherches appliquées et de la recherche fondamentale sur ce sujet désigne clairement la présence d’un délai optimal, mais pas immédiat, en ce qui concerne l’accès à la nourriture et à l’eau.

Selon le professeur Elibol de l’Université d’Ankara :« Il s’agit du moment où les délais d’éclosion de tous les poussins tout juste éclos coïncident. Ce moment n’est ni trop tard pour les éclosions précoces, ni trop tôt pour les éclosions tardives (voir image). Ce moment idéal d’alimentation montre qu'avoir une fenêtre d’éclosion étroite est un élément critique. »

Le moment idéal d’alimentation correspond au moment où les délais d’éclosion de tous les poussins tout juste éclos coïncident : ni trop tard pour les éclosions précoces, ni trop tôt pour les éclosions tardives.

Dans certains cas, ce moment idéal survient lorsque les poussins se trouvent dans l’éclosoir. Petersime offre des solutions garantissant que les poussins soient nourris par gel à ce moment précis, qu’il survienne dans l’éclosoir, lors de l’exploitation ou durant le transport.

Le chef de couvoir joue un rôle essentiel dans l’obtention d’une fenêtre d’éclosion efficace et étroite, mais il n’en est pas le seul responsable au sein de l’entreprise. L’importance d’une bonne qualité d’œufs, de la nutrition, du stockage, etc. ne peut être ignorée. De plus, tout travail aussi soigneux soit-il peut être réduit à néant en l’espace d’un instant en raison de plusieurs facteurs, et notamment des problèmes en matière de manipulation, d’automatisation, d’exploitation et de transport.

Lien entre bien-être et bénéfices

Ceux d’entre nous qui se soucient du bien-être des oiseaux produits par l’industrie commerciale devraient accueillir à bras ouverts l’intervention actuelle des organismes de protection. Les propriétaires d’entreprise et les investisseurs devraient en faire de même. En effet, le bien-être et les bénéfices vont de pair et, peut-être grâce à l’action des personnes soucieuses du bien-être animal, ce paramètre sera-t-il enfin essentiel aux yeux de tous.

Bien sûr, il convient de ne pas nous fourvoyer et de continuer à nous inspirer de la nature. Grâce à elle, nous sommes en mesure de déterminer les besoins des embryons en développement et des oiseaux. Par ailleurs, au travers des innovations technologiques et d’une bonne gestion d’ensemble, il est possible de réaliser l’objectif ultime de chacun.