Choisissez votre langue

Les avantages du système de perte de poids non linéaire

L'un des principaux avantages de l'incubation à chargement unique est la possibilité d'utiliser le système de perte de poids contrôlée non linéaire, dans lequel la ventilation de l'incubateur est réduite durant les 9 premiers jours et augmentée durant les 9 jours suivants. Cet article explique comment ce système fonctionne et pourquoi il est si avantageux. 

Par Roger Banwell, Responsable de développement de couvoir

Les niveaux d'humidité dans l'incubation à chargement partiel

Avec des œufs à différents stades de développement placés en tout point d'un incubateur à chargement partiel, les niveaux de ventilation devraient toujours garantir que les niveaux de CO2 et d'O2 restent dans des limites sûres pour les œufs les plus vulnérables. Par conséquent, pour les œufs en phase exothermique (du 9ème au 18ème jour d'incubation), le taux de ventilation est maintenu à un niveau élevé. Résultat, les niveaux d'humidité naturelle seront très bas. Les œufs perdront trop d'eau (et de poids) et, par conséquent, une humidification artificielle devra être ajoutée pour limiter la perte d'eau. De plus, le taux de ventilation étant élevé, la majeure partie de l'humidité injectée est rapidement évacuée. L'injection d'humidité doit donc être constante et son débit relativement élevé.

Les deux moyens couramment utilisés pour injecter de l'humidité dans l'incubateur sont un bac à eau doté d'un cylindre d'hygrométrie (à gauche) et un pulvérisateur (à droite).

Cependant, tout moyen utilisé pour injecter de l'humidité perturbe l'environnement interne et entraîne souvent des risques supplémentaires pour la biosécurité.

Afin de maintenir au minimum la perturbation environnementale et les risques pour la biosécurité, la perte de poids devrait atteindre le taux le plus élevé admissible, à savoir une perte de poids cible de 11-12 % au moment du transfert (le 18ème jour). Ce qui permet de limiter l'humidification artificielle dans l'incubateur, mais nécessite un degré d'humidification élevé dans l'éclosoir.

Les niveaux d'humidité dans l'incubation à chargement unique

L'incubation à chargement unique permet de contrôler plus précisément les taux de ventilation, ce qui élimine le besoin d'humidification artificielle durant le processus d'incubation1. Premièrement, comme l'explique l'article Ventilation in the setter (Ventilation dans l'incubateur), la perte de poids cible au 18ème jour (moment du transfert vers l'éclosoir) peut atteindre 10-11 % au lieu de 11-12 % dans l'incubation à chargement partiel.

Deuxièmement, le système de perte de poids contrôlée non linéaire peut être utilisé. Durant les 9 premiers jours d'incubation, les taux de ventilation sont réduits, ce qui permet à l'humidité de se former naturellement et au taux de perte de poids de diminuer. Du 9ème au 18ème jour, la ventilation est intensifiée afin de réduire les niveaux d'humidité et d'augmenter la perte d'eau (de poids) en vue d'atteindre la perte de poids cible de 10-11 % au moment du transfert vers l'éclosoir.

Le graphique ci-dessous2 compare les taux de ventilation dans l'incubation à chargement partiel et les taux de ventilation dans l'incubation à chargement unique ainsi que les profils de perte de poids qui y sont associés.

Le graphique montre que le système à chargement partiel produit un profil de perte de poids linéaire, alors que le système de perte de poids contrôlée non linéaire crée un profil non linéaire. La courbe du système de perte de poids contrôlée non linéaire est directement liée à la courbe de production de chaleur et aux besoins en oxygène de l'embryon en développement.

La perte de poids atteinte avec le système de perte de poids contrôlée non linéaire au moment du transfert (le 18ème jour) est inférieure à celle qui est atteinte dans l'incubation à chargement partiel, mais identique à celle qui est atteinte au moment de l'éclosion (le 20ème jour).

Voici les principaux avantages du système de perte de poids contrôlée non linéaire.

  • Il n'est pas nécessaire d'humidifier artificiellement l'incubateur.
  • La perte de poids cible (inférieure au moment du transfert) permet de ventiler à haut débit dans l'éclosoir sans besoin d'humidification artificielle. Par contre, dans les systèmes à chargement partiel, l'humidification artificielle est nécessaire pour limiter toute perte de poids ultérieure.
  • Il n'y a aucun risque supplémentaire pour la biosécurité et l'eau n'est pas gaspillée pour l'humidification artificielle.
  • L'environnement interne de l'incubateur n'est pas perturbé.
  • Les taux de ventilation répondront aux exigences de l'embryon en développement, pour une efficacité maximale en termes d'utilisation du chauffage, de la ventilation et de la climatisation.

Peut-être le facteur le plus important est l'amélioration des résultats en termes de taux d'éclosion, de qualité et d'uniformité des poussins et de performance post-éclosion.

 

1L'humidification est utilisée dans l'éclosoir uniquement lorsque l'éclosion est terminée afin de garantir que les poussins restent hydratés.

2Les taux de ventilation après le transfert ont été omis car l'activité de ventilation varie considérablement afin de stimuler l'éclosion, un sujet qui sera traité dans de prochains articles.